Le Pôle Nouvelles Technologies (PNT)

Les conséquences des principales causes de la déficience visuelle dans la vie quotidienne, sociale ou professionnelle

La malvoyance est très mal connue du grand public en raison de son extrême polymorphie. On ne prend généralement conscience de sa gravité que lorsqu’on est soi-même atteint ou qu’un proche est touché. Ses modes de manifestation, évolutive ou non et ses degrés de gravité comme ses conséquences sont également d’une grande diversité. Il en est de même pour les moyens de compensation possibles. Elle touche de plus en plus de personnes, surtout du fait de l’allongement de la durée de vie, mais pas seulement, avec les pathologies qui apparaissent surtout après la cinquantaine comme la DMLA.

Les pathologies visuelles sont extrêmement diverses dans leurs origines et leurs symptômes. Un certain nombre d’entre elles sont devenues plus rares grâce au progrès de la médecine et de la chirurgie. Mais on voit de plus en plus de maladies rétiniennes, d’origine génétique ou non. Elles ont pour conséquence soit la réduction progressive du champ visuel, ce qui est un grand handicap pour les déplacements et interdit la conduite automobile, soit une atteinte centrale qui fait rapidement perdre l’acuité visuelle et donc la lecture, la reconnaissance des visages et des couleurs.

Bien d’autres pathologies conduisent à plus ou moins brève échéance vers la cécité, qu’elles soient liées à la tension oculaire (glaucome) à des atteintes du nerf optique ou de toute autre partie de l’œil. Il ne faut pas oublier les causes accidentelles ou toxiques quelles que soient leur origine.

Quoiqu’il en soit, la perte de la vision génère de nombreuses difficultés pratiques, psychologiques et sociales.

Quand on ne peut plus lire, bien des métiers deviennent impossibles, du moins tant qu’on n’a pas reçu l’information et la connaissance des aides techniques qui en rendent aujourd’hui de nombreux à nouveaux accessibles. Quand on connait le milieu des déficients visuels, on s’aperçoit qu’ils peuvent travailler dans des domaines extrêmement divers s’ils ont reçu l’aide et la formation adaptées.

Sur le plan relationnel, les exemples de rupture progressive du lien aux autres sont légion. Les états dépressifs plus ou moins graves aussi. La perte d’autonomie est toujours présente.

Tous les domaines de la vie quotidienne sont concernés : domotique, déplacements, formation et emploi, communication, vie quotidienne, loisirs, vie relationnelle.

De nombreuses possibilités d’aides techniques existent aujourd’hui mais elles sont également inconnues du grand public et, il faut bien le dire, de nombre de professionnels de la vision qui seront également concernés par ce projet.

Nous vivons à l’ère de la domotique et de l’informatique et c’est un avantage considérable pour les aveugles et les malvoyants. Mais encore faut-il que l’information arrivent jusqu’à eux, ce qui est rarement le cas notamment parce qu’ils utilisent insuffisamment les aides techniques.

Le Pôle Nouvelles Technologies

Il propose de nouveaux services aux personnes aveugles et malvoyantes mais aussi aux partenaires de l’association. Le « tout numérique » aujourd’hui de mise oblige les personnes déficientes visuelles à s’y adapter, tant pour leur vie quotidienne, leurs déplacements que pour leur vie professionnelle ou scolaire.

Utilisation des outils et appareils numériques :

Qu’il s’agisse de l’usage des téléphones mobiles adaptés ou du marché, des terminaux Braille, des outils d’agrandissement de caractères ou de synthèses vocales, le Pôle Nouvelles Technologies peut accompagner les personnes à s’approprier ces nouveaux outils de communication.  Un bilan gratuit est alors réalisé et une formation adaptée avec participation aux frais est proposée aux adhérents de l’association.

Audits de sites :

De même, nos partenaires peuvent avoir besoin d’être sensibilisés ou formés à ce qu’est un site Internet accessible, un document numérique facilement exploitable par une personne déficiente visuelle. Le Pôle Nouvelles Technologies peut intervenir pour réaliser des audits de sites dans les entreprises publiques ou privées.

Sensibilisation à la déficience visuelle :

En outre, le PNT intervient lors de sessions de sensibilisation à la déficience visuelle qui sont régulièrement organisées dans des lieux divers comme les établissements scolaires, des écoles de formation pour les travailleurs sociaux ou lors de manifestations de sensibilisation du grand public.  

L’équipe du PNT :

Composé de son Directeur et de deux Chargés de développement numérique, dont l’un est lui-même déficient visuel, le Pôle Nouvelles Technologies étudie les demandes et recherche les réponses les plus adaptées. De plus, ce service accueille actuellement un étudiant en IUT informatique dans le cadre d’un contrat d’apprentissage.

Référence Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) – développement pour les départements de la Région Centre Val de Loire

  • Cher (18) : Nicolas LACOURTE-BARBADAUX
  • Eure et Loire (28): Feriel ZIANE
  • Indre (36) : Feriel ZIANE
  • Indre et Loire (37) : Feriel ZIANE
  • Loir et Cher (41) : Nicolas LACOURTE-BARBADAUX
  • Loiret (45): Nicolas LACOURTE-BARBADAUX

CONTACT :

Secrétariat

Sandrine PIMENTA – contact@aveuglesvaldeloire.org – 02 38 66 11 65

Informaticiens Chargés du développement et des actions numériques

Feriel ZIANE – ntic-pnt@aveuglesvaldeloire.org – 06 17 34 27 02

Nicolas LACOURTE-BARBADAUX – numerique@aveuglesvaldeloire.org – 06 86 56 23 05

Direction PNT/Espaces ressources

Vincent DUBOIS – direction-savs@aveuglesvaldeloire.org – 06 26 90 72 09